Kan ya ma kan

Halima Hamdane est née au Maroc où elle fait des études de lettres et accède au poste de professeur de  français au collège puis au lycée. Elle s’installe en France en 1986 et sera chargée de cours de méthodologie à la faculté d’Evry Val d’Essonne.

Sa rencontre avec le conteur Henri Gougaud va la réconcilier à la fois avec le conte et sa langue maternelle. Elle raconte en arabe et en français et puise dans la littérature orale marocaine la majorité des histoires qu’elle raconte.

Aujourd’hui, elle se consacre à l’écriture :  Sarraounia  en 2002 et Laissez-moi parler  en 2006 et au conte : elle conte sur RFI et anime l’Arbre à palabres au musée du Quai Branly.

Halima travaille aussi dans le cadre d’un programme d’alphabétisation pour l’apprentissage de la langue française à partir du conte.