« Il était une fois un jeune homme qui rendait service à tout le monde. Il disait toujours d’accord, mais jamais non. On se moquait de lui, on disait qu’il était simplet, Mahboul. Un matin, il trouve une amande. Il demande alors à sa voisine : – ‘Afak, s’il te plaît, veux-tu me griller cette amande ? – Louza wahda ? Une seule amande ? Wakha, d’accord ! » Voici trois contes marocains issus de la tradition orale, dits avec chaleur par la conteuse Halima Hamdane. Les mots en arabe se mêlent harmonieusement au français, permettant une immersion tout en douceur dans la langue.